DSC01274

 

Toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu. Rom. 8. 28.

 

C’EST « PEUT-ÊTRE » POUR CELA

 

Depuis sa prison à Rome, l’apôtre Paul renvoie Onésime, un esclave fugitif, à son maître Philémon. Dans sa fuite, Onésime a été en contact avec l’apôtre et s’est converti à Jésus Christ. Paul lui demande de retourner chez son maître, porteur d’une lettre dans laquelle Philémon est invité à accueillir son esclave avec bienveillance. Il écrit : « Car c’est peut-être pour cela qu’il a été séparé de toi pour un temps ». La fuite de cet esclave a été l’occasion de sa conversion, et le moyen pour son maître Philémon de trouver en lui « un frère bien-aimé ».
Remarquons que, tout apôtre qu’il était, Paul n’affirme pas : « c’est pour cela », il ajoute un sage « peut-être ». Il est prudent et modéré, et ne prétend pas tout comprendre ni tout expliquer.
Dans le même état d’esprit, un croyant juif du nom de Mardochée s’était adressé à sa nièce Esther, devenue reine en un moment critique pour son peuple : « Qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ?» (Esther 4. 14).
Il y a des événements dont le sens nous paraît évident. Mais soyons prudents dans nos affirmations. Dieu dirige toutes les circonstances, mais ses raisons ne sont pas toujours à notre portée, certaines nous échappent. Prions pour comprendre ce que Dieu veut nous dire. Ne portons pas de jugement, en particulier quand il s’agit des autres. Faisons surtout confiance à l’amour de Dieu.

D’après la Bonne Semence Août 2018
Éditeur : Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com)