DSC02229X

 

L’Esprit nous est en aide dans notre infirmité ; car nous ne savons pas ce qu’il faut demander comme il convient ; mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ; – et celui qui sonde les cœurs sait quelle est la pensée de l’Esprit, car il intercède pour les saints selon Dieu. Rom. 8. 26 et 27.

AIDÉ PAR L’ESPRIT POUR PRIER

 

Héman, un croyant du peuple d’Israël, tenaillé par les difficultés, a écrit : « Je suis affligé et expirant… je ne sais où j’en suis » (Ps. 88. 15). Oui, même un croyant sérieux et zélé peut se sentir comme égaré, ne plus savoir que penser et même parfois ne parvient plus à prier.
Et pourtant, même dans les situations extrêmes, le croyant sait qu’il n’est jamais laissé seul. Son esprit peut être agité et déprimé, mais l’Esprit de Dieu, qui habite en lui présente à Dieu ses profonds besoins, par des « soupirs inexprimables ». Ces « soupirs » sont entendus par Dieu et sont en accord avec Sa volonté. L’intercession de l’Esprit dépasse notre intelligence, c’est une grâce de Dieu. Il s’inspire de notre esprit vacillant pour nous conduire dans un sentier de paix. Cette paix ravive l’espérance du croyant. Dans l’épreuve, les larmes et le doute témoignent de notre douleur, mais c’est aussi lorsque nous sommes dans un tel état que nous pouvons apprécier les soins particuliers du Seigneur à notre égard.
La prière est le point d’appui de notre relation avec Dieu. Elle est aussi le moyen de renouveler notre confiance en Lui. Bien souvent, nous ne savons pas demander comme il convient, nous ne comprenons pas la dimension de nos besoins et nous ne voyons pas ce que Dieu peut et veut faire en notre faveur. Mais quelle joie d’avoir la certitude que l’Esprit Saint est là pour nous assister et nous diriger dans nos prières !
Rappelons-nous toujours que « C’est Christ… qui est ressuscité, qui est aussi à la droite de Dieu, qui intercède aussi pour nous » (Rom. 8. 34).

D’après « Il buon seme » octobre 2015