DSC01572

 

Un homme… tomba entre les mains des voleurs, qui aussi, l’ayant dépouillé et l’ayant couvert de blessures, s’en allèrent, le laissant à demi mort… mais un Samaritain… vint à lui, et, le voyant, fut ému de compassion, et s’approcha et banda ses plaies. Luc 10. 30 à 33.

AIDE ET SYMPATHIE DE JÉSUS CHRIST

 

Quand Jésus Christ raconta cette parabole, il y avait là plus que la simple leçon nous enseignant à nous sentir concernés par les bannis de la société et les pauvres, quoi que cela soit un devoir important pour chacun.
Cet homme, qui avait été la victime de ces voleurs brutaux, a beaucoup plus à nous apprendre. Ne connaissait-il pas les dangers de ce long chemin qui conduit de Jérusalem à Jéricho ? Il en a fait la dure expérience, étant volé, blessé et laissé à demi-mort. C’est ainsi que le Seigneur décrit sa condition.
Plusieurs ne sont-ils pas aujourd’hui exactement comme cet homme ? Nous ne voulons pas parler de personnes qui auraient été traitées littéralement de cette manière. Mais beaucoup de personnes, qui ont une bonne apparence extérieure, ne sont-elles pas blessées intérieurement ? – des personnes qui ont perdu la faculté de faire la distinction entre le bien et le mal, ou d’envisager Dieu et l’éternité ? Le résultat d’une telle perte occasionne souvent différents troubles : des âmes vides, un esprit agité, le désespoir. Quiconque a fait l’expérience de ces choses en connaît les difficultés, même s’il est incapable d’en saisir la cause.
Dans notre récit, le voyageur de Samarie a été le seul qui était prêt et disposé à apporter de l’aide. Nous pouvons facilement comprendre que Christ parlait de Lui-même. Il manifeste une sympathie véritable et vient à notre aide. Venons à Lui, quels que soient nos difficultés ou nos problèmes. Il s’en occupera ! Si nous nous confions en Lui, nous trouverons la guérison et la joie.

D’après « The Good Seed » novembre 2017