IMG_9151

 

À PROPOS DU SPIRITISME

 

La Parole de Dieu est tout à fait catégorique dans la condamnation qu’elle prononce sur ceux qui cherchent à entrer en relation avec le monde des êtres spirituels célestes et à se mettre sous l’autorité d’une puissance supérieure à celle de l’homme.
« Bien-aimés, ne croyez pas tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s’ils sont de Dieu » (1 Jean 4. 1). Il ne s’agit pas là, par contre, d’avoir à faire avec le monde des esprits, mais d’éprouver l’esprit qui parle par la bouche d’un prophète, « car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde ». Ces individus ne confessaient pas « Jésus Christ venu en chair », c’est-à-dire qu’ils ne présentaient pas le Christ selon la vérité de la Parole de Dieu. Ils ne reconnaissaient pas non plus la Parole de Dieu annoncée par les apôtres : « Celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas ». Le critère est le même aujourd’hui : celui qui s’occupe de spiritisme se met, volontairement, entre les mains de Satan, qui guette toujours l’occasion de jeter le déshonneur sur le Seigneur et de provoquer la ruine des âmes.
Quelques citations de la Bible relatives à ces pratiques.

Sous la loi.
« Tu ne laisseras point vivre la magicienne » (Ex. 22. 18).
« Vous ne pratiquerez ni enchantements, ni pronostics… Ne vous tournez pas vers ceux qui évoquent les esprits… L’âme qui se tournera vers ceux qui évoquent les esprits et vers les diseurs de bonne aventure… je mettrai ma face contre cette âme-là et je la retrancherai du milieu de son peuple ». (Lév. 19. 26, 31 ; 20. 6).
« Il ne se trouvera au milieu de toi… personne qui consulte les esprits ; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel » (Deut. 18. 10 et 11).
« La rébellion est comme le péché de divination » (1 Sam. 15. 23).
« Saül mourut dans son péché qu’il avait commis contre l’Éternel… pour avoir interrogé une femme qui évoquait les esprits pour les consulter ; et il ne consulta point l’Éternel » (1 Chron. 10. 13).
« (Manassé) établit des évocateurs d’esprits et des diseurs de bonne aventure : il fit outre mesure ce qui est mauvais aux yeux de l’Éternel, pour le provoquer à colère » (2 Chron. 33. 6).
« Et s’ils vous disent : Enquérez-vous des évocateurs d’esprits et des diseurs de bonne aventure, qui murmurent et qui chuchotent… un peuple ne s’enquiert-il pas de son Dieu ? ira-t-il aux morts pour les vivants ? A la loi et au témoignage ! S’ils ne parlent pas selon cette parole, il n’y a pas d’aurore pour lui (pour le peuple) » (És. 8. 19 et 20).

Sous la grâce.
« Or les œuvres de la chair sont manifestes, lesquelles sont… la magie… au sujet desquelles je vous déclare d’avance… que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront pas du royaume de Dieu » (Gal. 5. 19 à 21).
« Quant… aux magiciens… leur part sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre, qui est la seconde mort » (Apoc. 21. 8).
« Dehors sont les chiens, et les magiciens… et quiconque aime et fait le mensonge » (Apoc. 22. 15)

D’après Almanach Évangélique 1930