IMG_6426

Car lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice… Mais maintenant, affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez votre fruit dans la sainteté et pour aboutissement la vie éternelle. Rom. 6. 20 à 22.

LIBERTÉ

Le concept de liberté peut être considéré de différentes manières. Comment le comprend-t-on ? L’idée généralement admise est que la liberté consiste en ce que l’on peut penser, parler et agir sans aucune restriction, provenant d’une contrainte intérieure ou extérieure – pourvu que l’on ne restreigne pas la liberté des autres. Une telle définition met l’accent sur l’autonomie de l’homme, y compris vis-à-vis de Dieu, à l’égard duquel il assume son indépendance
Cependant ce n’est là que le point de vue de l’homme. La Bible ajoute quelque chose d’important du point de vue de Dieu. Elle démontre que l’autonomie de l’homme n’est qu’une illusion. Chacun est « esclave », soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice (Rom. 6. 16). L’homme sans Dieu pense qu’il peut agir comme il lui semble bon. En réalité, il agit sous l’impulsion du péché.
Quiconque a obtenu le pardon de ses péchés par la foi au Seigneur Jésus Christ, le Sauveur, a été affranchi du péché. Il a, pour ainsi dire, changé de maître, et quel changement radical ! Par la mort de Christ, il a été déclaré comme étant libéré du péché. En même temps il a été uni à Christ et rendu capable de servir Dieu. Au lieu de l’ancien fruit amer du péché qui conduit à la mort, il porte maintenant « du fruit en sainteté », qui provient de la vie éternelle qu’il possède à présent (cf. 6. 6-8).
« Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don de grâce de Dieu, c’est la vie éternelle dans le Christ Jésus, notre Seigneur » (Rom. 6. 23).

D’après « The Good Seed » juin 2020