DSC02109

 

Et l’Éternel répondit à Job et dit : Celui qui conteste avec le Tout-puissant l’instruira-t-il ? Celui qui reprend Dieu, qu’il réponde à cela ! Job 39. 35.
Et Job répondit à l’Éternel et dit : J’ai donc parlé, et sans comprendre, de choses trop merveilleuses pour moi, que je ne connaissais pas. Job 42. 3.

A QUOI ÇA SERT ?

 

Il y a des jours où tout va bien. Nous travaillons avec entrain, sans effort, et même joyeusement. Il y a des jours où, au contraire, tout va mal, par exemple quand la souffrance ne laisse pas de répit, que le doute où des questions angoissantes nous assaillent. A quoi sert-il de vivre ? Quel sens a ma vie ? Pourquoi la souffrance ? Quel avantage y a-t-il à lutter et à faire le bien ? Je ne trouverai jamais une réponse logique en moi-même. Je suis alors obligé de faire appel à ce que je pense, à ce que je crois et, de ce point de vue, deux possibilités s’offrent à moi :
– Ou je refuse d’admettre que Dieu est à l’origine de tout, y compris de ma raison et de mes sentiments, et j’entre alors dans ce tourbillon de questions incessantes : Pourquoi est-ce que j’existe ? Pourquoi la souffrance ? Pourquoi le bien et le mal ? Pourquoi la mort ?…
Ou bien j’accepte de croire en Dieu. Et alors tout s’illumine progressivement. Je me rends compte que je ne suis pas seulement une combinaison de cellules dont l’origine est inexplicable, mais une personne dotée d’une conscience, capable de se poser des questions et de comprendre les révélations de Dieu. En réalité, je suis un être créé par un Dieu qui est proche, non pas vague et éloigné, un Dieu vivant qui pense, aime et agit en permanence. Seule la foi en Dieu et en sa Parole peut donner un sens à ma vie et peut répondre à mes questions en me faisant connaître la vérité. Peut-être que toutes mes questions ne recevront pas une réponse, mais je peux faire confiance à mon Dieu, qui veille sur moi et sait intervenir dans toutes les circonstances de ma vie.

D’après « Il buon seme » décembre 2015