DSC01320

 

COMPTE RENDU RENCONTRE ADOLESCENTS AOÛT 2018

Conseils pour lire la Parole de Dieu.

 

Cantique 130 des Venez A Moi

Il est un seul chemin qui conduit à la vie :
C’est Jésus, le Sauveur mort sur la croix.
Célébrons sa grandeur, son sang nous purifie,
Il a tout accompli à Golgotha !

Refrain. Jésus m’a libéré de tous mes péchés.
Il est mon divin Sauveur, mon Seigneur ;
Je suis racheté par Christ, en lui je possède la vie.
O mon cœur, chante gloire, gloire à Jésus,
Mon cœur, chante gloire, gloire à Jésus,
Bientôt je serai avec lui dans le ciel ! oui, dans le ciel !

Christ est ressuscité ! Cet hymne de victoire
Vers Dieu, d’un seul élan, monte des cœurs.
Voici l’achèvement de l’œuvre expiatoire :
Christ est réellement ressuscité !

Refrain. Jésus m’a libéré de tous mes péchés.
Il est mon divin Sauveur, mon Seigneur ;
Je suis racheté par Christ, en lui je possède la vie.
O mon cœur, chante gloire, gloire à Jésus,
Mon cœur, chante gloire, gloire à Jésus,
Bientôt je serai avec lui dans le ciel ! oui, dans le ciel !

Oui déjà maintenant, j’appartiens au Sauveur.
De son amour qui me séparera ?
Quel repos, quelle joie, par lui je suis vainqueur,
Par la foi, je le sais et je le crois !

Refrain. Jésus m’a libéré de tous mes péchés.
Il est mon divin Sauveur, mon Seigneur ;
Je suis racheté par Christ, en lui je possède la vie.
O mon cœur, chante gloire, gloire à Jésus,
Mon cœur, chante gloire, gloire à Jésus,
Bientôt je serai avec lui dans le ciel ! oui, dans le ciel !

Comment lire la Bible ?
Comment prendre des forces pour notre vie de tous les jours, au collège, au lycée, en vacances ?

Quand on appartient au Seigneur Jésus, le Saint Esprit habite en nous. « Auquel aussi ayant cru, vous avez été scellés du Saint Esprit de la promesse » (Éph. 1. 13).
Quel est son rôle ? On le voit dans l’évangile de Jean : il nous permet de comprendre la Bible, comme le Seigneur n’est plus sur la terre, Lui le consolateur est descendu et nous console pendant l’absence du Seigneur puis remontera avec nous au ciel. Il nous aide également à rendre la gloire à Dieu.
« Le Consolateur, l’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera toutes choses et vous rappellera toutes les choses que je vous ai dites » (Jean 14. 26).
« Mais quand celui-là, l’Esprit de vérité, sera venu, il vous conduira dans toute la vérité : car il ne parlera pas de par lui-même ; mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses qui vont arriver. Celui-là me glorifiera ; car il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera » (Jean 16. 13 et 14).

Avant de lire, prions pour que le Saint Esprit nous montre les merveilles qui sont dans la Bible et Il va nous conduire.

Samuel a dit : « Parle, car ton serviteur écoute » (1 Sam. 3. 10).
1. La prière. Avant de lire la Parole de Dieu prends le temps pour prier. Tu peux faire monter cette prière et le Seigneur te répondra !
2. Lis-la avec attention, médite-la. Il faut essayer de comprendre ce que Dieu veut nous dire par la lecture d’un chapitre.
3. Cherche une étude qui peut t’aider. Dieu nous laisse un ministère écrit de frères qui ont eu des dons. Certains vivent actuellement et ont ces dons pour l’édification de tous les chrétiens. Tu peux l’emprunter à tes parents ou à des frères et sœurs. Ce peut être un livre ou une brochure. Tu peux aussi acheter des livres petit à petit à la bibliothèque de ton assemblée locale ou à Bibles et Publications Chrétiennes (http://www.labonnesemence.com) et Bibles et Littérature Chrétienne (http://www.eblc.ch). Tu peux aller aussi sur http://www.bibliquest.net ou sur biblepourlesjeunes.fr ! Tu peux aussi demander à un ami, à un frère ou une sœur de t’aider.
4. Après avoir lu, n’oublie pas de prier et de remercier le Seigneur pour ce qu’Il t’a donné ! Tu peux repenser à tout cela au cours de la journée, le ruminer. Tu auras alors des forces pour avancer !

Lisons chaque jour la Parole. Je peux ainsi connaître ce que Dieu veut pour moi, ce qu’Il veut me montrer de Lui.

Qui est le Saint Esprit ? Une personne divine.
Comment agit-t-Il ? Il donne des conseils, agit sur notre esprit et conduit nos pensées vers Christ.

Le Seigneur pose cette question au docteur de la loi mais elle est pour nous tous : « Comment lis-tu ? » (Luc 10. 26). Pose-toi la question : est-ce que je ne me laisse pas distraire quand je lis la Parole ? Suis-je concentré ? Choisis un endroit calme pour la lire, ta chambre par exemple.
« Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, et ayant fermé ta porte, prie ton Père qui [demeure] dans le secret ; et ton Père qui voit dans le secret, te récompensera » (Mat. 6. 6). Il faut savoir prendre du temps pour la prière, dans la journée. Il en est de même pour la lecture de la Parole.

Samuel dit à Saül : « Arrête-toi maintenant et je te ferai entendre la parole de Dieu » (1 Sam. 9. 27).
Même si cette parole est adressée à Saül, parfois Dieu veut nous parler personnellement. Il faut bien prendre garde à ce qu’Il veut nous dire. Parfois Il insiste ! On peut entendre la même chose de la part de plusieurs personnes qui pourtant ne se sont pas concertées ! « Dieu parle une fois, deux fois… » (Job 33.14).
Comment appliquer le verset de 1 Samuel 9 dans nos vies ? Il faut prendre le temps de s’arrêter pour L’écouter.

Peut-on dire vraiment que l’on n’a pas le temps de lire ? Non, c’est une question de volonté, de priorité !
En Exode 16, il fallait aller chercher la manne le matin avant que le soleil ne se lève.
« Et l’Éternel dit à Moïse : Voici, je vais vous faire pleuvoir des cieux du pain, et le peuple sortira, et en recueillera chaque jour la portion d’un jour, afin que je l’éprouve, [pour voir] s’il marchera dans ma loi, ou non » (Ex. 16. 4). Cette promesse de Dieu est encourageante, Dieu veut bénir.
« Et les fils d’Israël le virent, et se dirent l’un à l’autre : Qu’est-ce que cela ? Car ils ne savaient ce que c’était. Et Moïse leur dit : C’est le pain que l’Éternel vous a donné à manger. Voici la parole que l’Éternel a commandée : Recueillez-en, chacun en proportion de ce qu’il peut manger, un omer par tête, selon le nombre de vos personnes ; vous en prendrez chacun pour ceux qui sont dans sa tente » (Ex. 16. 15 et 16). Chacun, c’est individuel.
« Et ils en recueillaient chaque matin, chacun en proportion de ce qu’il mangeait ; et à la chaleur du soleil cela fondait » (Ex. 16. 21). Chaque matin. C’est difficile de se lever un peu plus tôt.

Il faut environ 100 heures pour lire la Bible en entier. Si vous la lisez ¼ d’heure par jour, vous la lirez en un peu plus d’un an.

C’est bon de lire, d’avoir une discipline d’esprit, même si parfois on est fatigué. On en retire du bien dans son esprit.

Il ne faut pas que ce soit un devoir pénible obligatoire et la régularité est importante.

On peut lire la Bible de la Genèse à l’Apocalypse, on peut chercher un thème à travers la Parole de Dieu (par exemple, la bonté de Dieu), on peut alterner Ancien Testament et Nouveau Testament ce qui permet d’avoir une lecture plus variée.

En lisant, on remplit ses placards et au moment voulu on peut s’en servir. Il faut commencer tôt à remplir ses placards.

Les commentaires sont intéressants mais ce n’est pas la Bible. On peut lire un passage et lire ensuite « Chaque jour les Écritures ». On peut télécharger la Bible sur son portable (on la trouve sur le site Bibliquest).

Il existe des commentaires qui nous aident pour lire et comprendre la Bible.

Il y a 2 façons de lire la Bible : avec un télescope (en la survolant pour discerner ses grandes parties, les précieuses pensées de Dieu), avec un microscope (en la lisant avec minutie pour découvrir ses trésors). Par exemple, le Psaume 119 qui nous présente la Parole de Dieu comprend 22 paragraphes de 8 versets chacun. Dans l’alphabet hébreu, il y a 22 lettres. Dieu se sert de toutes les lettres pour parler de Sa Parole sous ses différents caractères : savoir la loi, la Parole, le commandement, le statut, l’ordonnance, le précepte, le témoignage, le jugement.

Il en est de même dans les Lamentations de Jérémie. Les chapitres 1, 2 et 4 ont chacun 22 versets dont le premier mot commence par une lettre suivant l’ordre des 22 versets de l’alphabet hébreu. Le chapitre 5 a le même nombre de versets mais sans la lettre hébreue initiale. Le chapitre 3 contient 66 versets (22 x 3), chaque verset d’un groupe de trois commence par la même lettre initiale.
Donc Dieu se sert de toutes les lettres de l’alphabet hébreu pour parler de la ville si chère à son cœur : Jérusalem !

Quand on fouille dans la Parole, on trouve des merveilles que l’on ne voit pas quand on fait une lecture rapide.

Le Psaume 119 nous présente de façon merveilleuse ce qu’est la Parole de Dieu sous différents aspects : la loi, la Parole, les commandements, les statuts, les ordonnances, les préceptes, les témoignages, les jugements. Seuls les versets 90, 122 et 132 ne font pas mention de la Parole de Dieu et cela sur 176 versets !

5 conseils pour lire la Parole :
– Prier avant de la lire.
– Lire attentivement, ne faire que ça, ne pas perdre un temps précieux à regarder ses SMS !
– La lire régulièrement.
– Chercher Jésus Christ dans la Bible.
– Lui obéir.

Quelques versets du Ps. 119 qui nous disent à quoi sert la lecture de la Parole :

Obéissance à Dieu : « Tu as commandé tes préceptes pour qu’on les garde soigneusement » (Ps. 119. 4).

Moyen de purification : « Comment un jeune homme rendra-t-il pure sa voie ? Ce sera en y prenant garde selon ta parole » (Ps. 119. 9). Il faut se garder pur pour le Seigneur. Ce n’est pas possible par nos propres forces. La Parole nous gardera pur pour le Seigneur.
« J’ai caché ta parole dans mon cœur, afin que je ne pèche pas contre toi » (Ps. 119. 11). Purification par la Parole.

Arme : « Et j’aurai de quoi répondre à celui qui m’outrage ; car je me suis confié en ta parole » (Ps. 119. 42). La Parole nous aide à répondre à celui qui veut nous piéger. Nous pouvons répondre par la Parole, comme le Seigneur l’a fait.

Guide : « Ta parole est une lampe à mon pied, et une lumière à mon sentier » (Ps. 119. 105). La Parole nous éclaire, elle va nous aider dans nos choix.

Nourriture de l’âme : « Tes paroles ont été douces à mon palais » (Ps. 119. 105).

Aide pour la marche : « Tes paroles illuminent, donnant de l’intelligence aux simples » (Ps. 119. 130).

Prendre des notes permet de bien retenir la pensée de Dieu et de mieux connaître la Parole. La prise de notes aide à être attentif. Ce qui est important c’est d’être attentif et de retenir ce que Dieu veut nous dire personnellement dans une méditation.

La Parole est la vérité, elle ne la contient pas seulement ! (Jean 17. 17). Par la foi, je sais que la Parole est vraie.

La lecture en famille et en couple est très précieuse. Nous pouvons prier ensemble, lire la Parole ensemble. Même très chargés, prenons le temps de lire un moment et de prier. On peut chanter un cantique ensemble aussi, cela fait du bien. On peut prier et lire entre amis.

Lire la Bible donne de la force. Si on ne la lit pas, on s’affaiblit et le diable peut en profiter et nous faire tomber.

Lire la Bible nous permet d’avoir un échange avec Dieu.

Il y a des versets encourageants pour notre vie, ils nous aident dans les choix que nous avons à faire. Par exemple : « Confie-toi en l’Éternel et pratique le bien ; habite le pays, et repais-toi de fidélité, et fais tes délices de l’Éternel : et il te donnera les demandes de ton cœur. « Remets ta voie sur l’Éternel, et confie-toi en lui ; et lui, il agira, et il produira ta justice comme la lumière, et ton droit comme le plein midi. Demeure tranquille, [appuyé] sur l’Éternel, et attends-toi à lui. » (Ps. 37. 3 à 7).
Nous sommes dans un monde difficile et ces versets peuvent nous donner la force.

Il manque les versets d’Actes 8. 37, Actes 15. 34 et de Mat. 23. 14 car ils ne sont pas dans le texte original. Ils ont été rajoutés en bas de page pour une meilleure compréhension. Il a fallu un grand travail pour traduire la Parole, pour rejeter les livres non inspirés et ces quelques versets.
« Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et parfaitement accompli pour toute bonne œuvre » (2 Tim. 3. 16 et 17). Toute écriture du texte original est inspirée !
Les généalogies sont difficiles à lire mais sont utiles à leur place.
Les livres apocryphes (ou cachés) ne sont pas inspirés.
« Moi, je rends témoignage à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre, que si quelqu’un ajoute à ces choses, Dieu lui ajoutera les plaies écrites dans ce livre ; et que si quelqu’un ôte quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu ôtera sa part de l’arbre de vie et de la sainte cité, qui sont écrits dans ce livre » (Apoc. 22. 18 et 19). Certains ont peur de ces versets et n’ont pas enlevés les livres apocryphes de leur Bible mais Dieu demande de garder Sa Parole et non celle des hommes.

Il est très intéressant de lire sous forme de brochure « L’histoire merveilleuse de la transmission de la Bible » de A. Remmers. (http://www.labonnesemence.com).

L’Ancien Testament est très utile, il a une portée morale et nous ne pouvons pas l’appliquer textuellement. Il y a l’Esprit de Dieu, les pensées de Dieu et nous ne devons pas le négliger.

En Matthieu 13, on a 4 types de terrains (versets 1 à 23).
Notre cœur varie et peut-être comme l’un de ces 4 terrains.
Soit c’est un chemin et la semence n’arrive pas à pénétrer car nous avons de multiples activités qui nous occupent et nous font oublier ce qui est essentiel.
Soit c’est un rocher avec un peu de terre. La semence a beaucoup de mal à pénétrer et dès qu’arrivent les difficultés on l’oublie.
Soit il y a des épines qui poussent et empêchent la semence de se développer. Ces épines ce sont les soucis, la recherche de la richesse.
Soit c’est une bonne terre et la semence y pénètre facilement et produit du fruit pour le Seigneur. N’oublions que pour avoir une bonne terre, il faut enlever les pierres, les mauvaises herbes, les racines et la terre doit être labourée. Il faut donc supprimer beaucoup de choses de notre vie ; sinon elles nous empêchent de grandir avec le Seigneur.

Cantique 226 des Venez A Moi.

Quand le vol de la tempête
Vient assombrir ton ciel bleu,
Au lieu de baisser la tête,
Compte les bienfaits de Dieu !

Refrain. Compte les bienfaits de Dieu,
Mets les tous devant tes yeux ;
Tu verras, en adorant,
Combien le nombre en est grand.

Quand, sur la route glissante,
Tu chancelles sous la croix,
Pense à cette main puissante
Qui t’a béni tant de fois.

Refrain. Compte les bienfaits de Dieu,
Mets les tous devant tes yeux ;
Tu verras, en adorant,
Combien le nombre en est grand.

Si tu perds dans le voyage
Plus d’un cher et doux trésor,
Pense au divin héritage
Qui là-haut te reste encore.

Refrain. Compte les bienfaits de Dieu,
Mets les tous devant tes yeux ;
Tu verras, en adorant,
Combien le nombre en est grand.

Bénis donc, bénis sans cesse
Ce Père qui, chaque jour,
Répand sur toi la richesse
De son merveilleux amour.

Refrain. Compte les bienfaits de Dieu,
Mets les tous devant tes yeux ;
Tu verras, en adorant,
Combien le nombre en est grand.