dsc09110

 

DISCUSSION DANS LE TRAIN

Lors d’un voyage en train, deux passagers discutaient au sujet de la religion. L’un d’entre eux était un adversaire de la foi chrétienne ; il fondait son rejet sur tous les défauts qu’il trouvait chez les chrétiens.
Un autre voyageur, un chrétien, écoutait en silence. Il savait que beaucoup de ces reproches étaient réels et justifiés. C’est pourquoi il restait tranquille, sans rien dire. Mais quand l’incrédule se tourna vers les autres passagers en exposant ses critiques afin d’obtenir leur assentiment, le chrétien dit tout haut : « Vous êtes très fort pour découvrir les fautes des chrétiens et les critiquer. Je suis un chrétien, moi aussi, et j’aime le Seigneur Jésus Christ et les siens. Je ne défends pas du tout les chrétiens, mais je me sens appelé à vous demander ce que vous avez contre le Seigneur Jésus Christ Lui-même ». Surpris par ces mots, l’autre dut admettre : « Je ne peux rien dire contre Lui ».
« Ainsi, vous voyez, » continua le croyant, « c’est cela qui a attiré mon cœur vers Lui. Plus j’avance dans sa connaissance, plus je découvre que je ne suis nullement comme Lui, mais que je suis un pécheur plein de défauts. Dites-moi, n’ai-je pas le droit d’aimer Celui qui est mort pour mes péchés ? Depuis que j’ai réalisé ce qu’Il a fait pour moi, je suis à son service, et tous les manquements de ceux qui déclarent le servir ne peuvent pas m’éloigner de Lui. Mon salut dépend de ce qu’il a fait, non pas de ce que les chrétiens font ».

D’après “The good Seed”
Décembre 2016